Motricité

À partir de quel âge emmener bébé sur un porte vélo ?

7 minutes de lecture
À quel âge ?

Que vous soyez un cycliste régulier ou un cycliste du dimanche, il y a toujours une bonne raison d’emmener votre enfant en balade à vélo. À quel âge peut-on installer un bébé sur un siège de vélo en toute sécurité ?

Sommaire

À quel âge peut-on installer un bébé sur un siège de vélo ?

Les fabricants de sièges de vélo recommandent d’installer les enfants sur des sièges de vélo dès l’âge de neuf mois. À ce stade, la majorité des bébés peuvent s’asseoir et se soutenir seuls. Leur cou est également plus solide pour soutenir leur tête. De plus, leur tête est suffisamment grande pour être bien maintenue dans le casque. Pour rappel, le port du casque à vélo est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans depuis 2017, qu’ils soient soit au guidon comme passagers.

Pour être sûr de votre vous, nous vous conseillons de poser la question à votre pédiatre. Chaque enfant se développe à son propre rythme, et tous les enfants n’évoluent pas à la même vitesse.

Attention, l’utilisation d’un porte-bébé sac à dos sur un vélo n’est pas autorisée en France et peut être très risquée.

Faut-il assoir bébé à l’avant ou à l’arrière du vélo ?

Les bébés peuvent être assis sur des sièges de vélo avant ou arrière. La distinction réside dans les limites d’utilisation du siège avant (3 ans et 15 kg minimum).

L’avantage d’un siège de vélo orienté vers l’avant est que votre enfant est à vos côtés lorsque vous faites du vélo. Vous pouvez le surveiller et il se sentira plus en sécurité. Il profitera également mieux du paysage et du plaisir de rouler en ayant l’impression d’être aux commandes !

La position sur le siège arrière peut-être utilisé plus longtemps, jusqu’à 6 ans ou 22 kg. L’enfant est mieux protégé des intempéries à l’arrière par rapport à l’avant.

Utilisation d’un siège vélo enfant et sécurité en ville

Un siège de vélo enfant est l’accessoire idéal pour profiter d’une balade en toute sécurité. Dans les faits, il n’est ni agréable ni sûr de conduire une remorque dans la circulation d’une agglomération. Avec le siège vélo, votre enfant est au niveau de la circulation et avec vous. Lorsque vous roulez en ville, même sur les pistes cyclables, il peut être nécessaire d’effectuer certaines manœuvres, comme descendre le trottoir ou se faufiler entre des obstacles. Le siège vélo vous permet de conserver une bonne maniabilité du vélo lorsque vous transportez votre enfant.

Sortez des sentiers battus en vélo avec vos enfants

Si vous êtes vététiste, il est possible d’emmener votre enfant en balade sur un siège vélo de type « shotgun ». Il faut bien évaluer les aspects techniques de la sortie pour éviter les zones qui pourraient être dangereuses. Il faut également savoir que le VTT de descente n’est pas recommandé pour des raisons évidentes.

Jusqu’à 2 ou 3 enfants sur votre vélo !

Le fait d’avoir plusieurs enfants ne vous empêche pas d’utiliser des sièges de vélo. En effet, avec un siège à l’avant et un autre (ou deux sur certains modèles) à l’arrière, vous pouvez emmener vos enfants à l’école, à la crèche ou au marché. Le plus important est de se sentir à l’aise sur son vélo.

Comment bien choisir un casque vélo pour votre enfant ?

Lorsque vous choisissez un produit, tenez compte de certains aspects. Seul un casque de vélo bien choisi garantira la sécurité de votre enfant.

  • La qualité. Il est essentiel d’être attentif à la qualité. C’est une garantie pour la sécurité des enfants et cela vaut donc la peine d’y mettre le prix. Il est essentiel de rechercher le label de qualité le plus élevé. Il est préférable de choisir un modèle d’un fabricant réputé.
  • La taille : L’un des éléments les plus importants à prendre en compte est la taille appropriée. Les casques pour enfants sont proposés en deux versions différentes : S et M. Elles sont basées sur la taille de la tête. La taille S correspond généralement à 45-50 cm et la taille M à 50-55 cm. Toutefois, les tailles peuvent varier d’un fabricant à l’autre. C’est pourquoi il est fortement recommandé de tester le produit avant de l’acheter. L’enfant doit s’y sentir à l’aise. S’il n’est pas assez grand, il peut être inconfortable. S’il est trop grand, il risque de glisser sur le front ou de disparaître complètement. Dans les deux cas, la protection ne remplira pas son rôle.
  • La position : Le positionnement correct du casque dépend de ses dimensions. Il doit être placé en position verticale, avec les encoches au-dessus des oreilles et l’avant dépassant de 2 cm les sourcils. En position assise, le casque ne doit pas bouger lorsque l’enfant bouge la tête, mais il ne doit pas bloquer les mouvements ni gêner la vision.
  • Le poids : Les casques sont fabriqués en plastique résistant, ce qui les rend généralement légers. Il est important d’en choisir un qui ne pèse pas plus de 300 grammes, sinon l’enfant se sentira mal à l’aise. La protection la plus appropriée est celle qui n’est pas inconfortable sur la tête, même après une longue période.
  • Les aérations. Pour que l’enfant soit à l’aise et n’ai pas envie d’enlever son casque, il ne doit pas avoir trop chaud. Pour cela, des trous d’aération sont présents dans la plupart des casques enfant. Selon le type de casque utilisé, ils peuvent être longs, allongés ou ronds. Pour protéger vos enfants du soleil, vous pouvez leur faire porter un chapeau léger sous le casque.
  • Les fixations. Il est essentiel d’ajuster correctement le casque. Cela peut se faire à l’aide du système de sangles. Elles doivent être faciles à relever. Une sangle doit être placée à l’arrière de la tête et une autre sur les côtés. En outre, elles doivent pouvoir traverser le casque, en passant de manière symétrique d’un côté à l’autre. Lors de l’ajustement, il est essentiel de s’assurer que la sangle en Y n’entre pas dans les oreilles. Les ceintures doivent être serrées jusqu’à ce que les doigts puissent circuler librement entre elles et le menton de votre enfant. Lorsque vous choisissez une ceinture, assurez-vous que le système de réglage est simple et sûr, et que l’enfant peut ouvrir les loquets.
  • La visière. Le pied avant supplémentaire offre une protection supplémentaire contre les chutes vers l’avant. Plus la visière est grande, mieux elle protège le front et le nez. En outre, elle protège les yeux des dommages causés par le soleil. Mais une visière trop longue peut bloquer votre vision.
  • La mentonnière. Le menton peut être endommagé par les chutes, c’est pourquoi certains modèles de casque enfant sont équipés d’une protection supplémentaire au niveau du menton.
  • Le design. Lorsqu’il s’agit de choisir un casque, l’apparence est l’une des principales considérations pour un enfant. Il peut avoir la forme d’une tête d’animal, d’un héros d’action ou d’un dessin animé. Si l’enfant aime son casque alors il le portera avec plaisir.

 

Rate this post